Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Saga d'Holomoon

La Saga d'Holomoon

Le blog de Jean-Paul Aussel, illustrateur, auteur bd, formateur.


255 - Du Dru, du Drui, du Druillet

Publié par Jean-Paul Aussel sur 25 Janvier 2014, 21:29pm

Catégories : #Illustrateurs-trices

L'autre jour sur mon 12e écran, je vois le visage de Philippe Druillet apparaître, et j'apprends donc qu'il a fait une autobiographie (avec le journaliste David Alliot). Autoportrait qui s'appelle DELIRIUM en clin d'oeil à l'un de ses chefs d'oeuvre DELIRIUS avec Jacques Lob.

COUV-Druillet-HD.jpg

Il s'agissait de l'émission LA GRANDE LIBRAIRIE, que vous pouvez revoir ICIlink;

PrtScr-capture_8.jpg

Là j'apprends que Philippe Druillet vide son sac par rapport à des parents collabos. Il parle d'une émission que vous pouvez revoir également ici pendans 28 minutes dans l'émission éponyme. Là c'était le lien vers la bande annonce, l'émission complète ici.

Le bouquin est passionnant et très touchant. Et puis je trouve que Druillet a une faconde, un style verbal qui oscille entre le dandy, le parigot et l'écorché, et que tout cela est très élégant. Je suis d'ailleurs aller l'écouter dans une séance de dédicace à la librairie 27 rue Jacob, le ton était plus drôle souvent que dans les émissions. J'ai pris un pot avec un graphiste qui découvrait son univers, bien sympa de pouvoir échanger encore deux heures après la le talk. Salut à toi.

Druillet s'attelle maintenant à Dante, pourvu que les Démons lui prêtent vie.  Et il est question d'une ré-édition d'albums en noir et blanc et grands format.

J'ai pris un pot avec un graphiste qui découvrait son univers, bien sympa de pouvoir échanger encore deux heures après le talk.

Non, tout ce que fait Druillet n'est pas de la même qualité et je trouve que le dernier album n'est pas réussi, mais ce qui m'a toujour frappé c'est la puissance de sa vision et quand Druillet parle de ses suiveurs, on était plusieurs à se demander "où çà ?".

Il y a aussi une interview du Maître par Charles Berberian, dans la revue des vieux de 27 à 87 ans, SCHNOCK au sujet de son oeuvre la plus douloureuse LA NUIT; mais je l'ai pas encor lu.

Commenter cet article

Archives

Articles récents



Découvrez également WWW.PROF-ILL.COM
Mes illustrations WWW.ENCRE2MOI.COM