Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Saga d'Holomoon

La Saga d'Holomoon

Le blog de Jean-Paul Aussel, illustrateur, auteur bd, formateur.


Les X-mens et Mesmero, pages 4-5

Publié par Jean-Paul Aussel sur 9 Mai 2008, 06:27am

Catégories : #Analyse BD

Pages 4 et 5.
Et nos héros alors ? Patience, ils sont ici, cliquez sur la tête de Fauve, mais avant leur intervention Jim Steranko va les charger de force —pour ceux qui continue à lire dans le sens occidental, et non Manga— avec un cheminement de notre regard tout à fait astucieux.
Je dois dire qu’après avoir lu le texte de LAURENT QUEYSSI, je suis allé m’acheter pour mon anniversaire le recueil des épisodes de Nick Fury, en anglais, à la librairie album. Steranko a été considéré un moment comme le successeur possible du King, Jack Kirby, mais visiblement il était plus proche d’un David Bowie que d’un Mick Jagger, et cet aspect touche à tout (et ses retards) n’a pas fait l’affaire de Marvel. Quoiqu’il en soit, il composait en double page et ces pages 4/5 en sont vraiment une démonstration (les deux pages précédentes n’étant qu’un seul dessin).




On constate que la voiture a vu une rampe s’abaisser vers elle (comment a-t-elle franchi le ravin, mystère…) et sur la page de gauche pour la dernière fois les méchants occupent le devant de la scène. La page est verte et mauve, rehaussée de jaune, on reste dans l’agressif, à noter que la dernière case présente une gentille qui est transformée en méchante (c’est elle dont il était question en première page). Cette case est incompréhensible sans le texte, de même que la façade gothique qui apparaît à droite (une cité qui cache le repaire complètement science-fiction ?). Visiblement Steranko ne tient pas à s’encombrer avec des détails et trop de repères visuels, il faut que l’histoire avance et vite.
Donc, la dernière case de gauche est mi héros/mi méchants et dès la page de droite les X-Men arrivent  (Ouf !) avec leurs couleurs bleu et rouge, agrémentées d’une pointe de jaune et vert. D’office cette page nous repose des précédentes. Idem, les visages de ces sympathiques élèves du prof Xavier sont en grand, seul Mesmero a été présenté en grand sur la page précédente mais avec un cadrage beaucoup plus serré.

Sur la page de gauche Mesmero par un habile effet de perspective (mais sans décor) est immense par rapport à ses laquais. On retrouve ainsi la composition classique du Moyen-Âge où Jésus (ou le puissant de service) est grand par rapport aux paysans, système d’échelle de valeur qu’utilisent spontanément les enfants. La pose de Mesmero est à nouveau proche de la statuaire antique dans un jeu de courbe et de tension tout à fait réussi et théâtrale, il tient même sa cape par la main gauche. La case avec la génération d’énergie du bas, avec les fameux « Kirby Dots » (les points) charge une nouvelle fois les méchants d’une puissance continue, voir pages précédentes.

Et magistralement Jim Steranko va promener notre regard sur le visage et les mains de Mesmero (Neal Adams l’a dit, le lecteur regarde d’abord les visages et les mains dans un personnages—sous-entendu, pas d’erreur dans ces points là !), ça tombe bien on est dans le sens de la lecture, j’ai placé des points rouges qui correspondent à mon avis aux « accroches » durant la lecture, et la résolution de ce mouvement se poursuit dans la grande case de droite en bas.




Un autre effet de perspective nous fait prendre le poing de Cyclope en pleine tronche, mais c’est uniquement pour nous amener (du gant à sa visière) au rayon qui frappe la porte. Angel nous amène lui l’énergie positive des 4 visages du dessus qu’il transmet avec son aile et son bras, tandis que ses jambes épousent le sens de lecture. Les visages du dessus présentent les héros de façon claire au lecteur qui ne les connaîtraient pas encore, il y a un arc de cercle gracieux avec les yeux et les dents, qui est repris par le chef (dernière case). Les yeux sont la partie qui nous touche le plus dans le visage humain. Les regards sont cleans comparés à celui de Mesmero, à la pupille contractée, jaune, et d’ailleurs, en gros plan, il ne nous présente qu’un seul œil, tel un cyclope monstrueux. Alors que notre cyclope à nous clôt la série des quatre cadres égaux de la page de droite, c’est bien lui le chef, et son regard —yeux totalement noir— ainsi que la phrase qu’il pense et qui pourrait être appliquée à lui-même, tellement son âme est insondable par l’absence de rétines— indique clairement que la réponse à la page de gauche va être puissante.

Là, Steranko, nous montre aussi les différentes étapes d’une action sur une même case : la reconnaissance avec Angel, la direction avec Strange Girl qui court, avant le coup avec l’arc de cercle que décrit Fauve, puis l’impact avec Cyclope. C’est le procédé utilisé par Bruegel dans le fameux tableau de la parabole des aveugles. On peut noter aussi que le rayon de Cyclope passe au dessus des têtes de ses comparses, pas de doute, c’est bien lui le père protecteur, et c’est sous sa puissance que les autres évoluent.

Décidemment cette pauvre porte ne pourra pas résister à tout ce que Steranko a placé contre elle et qui le rayon de Cyclope est chargé bien au delà de son pouvoir de mutant. D’ailleurs, au cas où nous aurions des doutes, la perspective présente l’édifice de biais et la vignette en insert du bâtiment entier nous le montre complètement penché. Enfin, il faut noter la position toute en puissance de « zig-zag » ramassé de Cyclope, ainsi que le bond du Fauve, qui prend toute la force horizontale du bas de la page, à côté les positions théâtrales et statuaires des pages précédentes ne vont pas faire le poids…

Quelle leçon de mise en page ! Je suis impressionné par tout ce que je découvre en analysant ces pages de comics, voilà comment le fond, les histoires d'actions de super-héros est magnifiquement soutenu par la forme bien au-delà des simples muscles et pouvoirs extraordinaires !

Commenter cet article

Archives

Articles récents



Découvrez également WWW.PROF-ILL.COM
Mes illustrations WWW.ENCRE2MOI.COM